Actions











Remplacer le firmware de son routeur?

Écrit le 17 août 2013 @ 09:40 par Alexandre

Informatique - HardwareJ'ai deux routeurs sans fil à la maison auxquels je souhaite donner un peu plus de flexibilité et de contrôle. Il existe des firmwares libres (ou non) qui me donneraient exactement ce que je cherche : Tomato, OpenWRT, DD-WRT. Sauf pour Tomato, j'ai vérifié qu'il était possible de changer les firmwares de mes routeurs.

Maintenant, quelqu'un parmi vous a-t-il de l'expérience avec l'un ou l'autre de ces firmwares et pourrait-il me conseiller? Il y a bien des gens qui donnent leur opinion sur le sujet, mais aucun ne semble avoir de faits sur lesquels il se base. Des pistes de réflexion sont aussi bienvenues.

Commentaire par Nick  Score: 1
Écrit le: 17/08/2013@18:08

Salut Alex,

je n'ai jamais tenté l'expérience.

Si tu le fais, tiens nous au courant!

Commentaire par Drizzt  Score: 2
Écrit le: 17/08/2013@19:37

J'ai failli tenter l'expérience. J'ai finalement opté pour un routeur Mikrotik. Pour à peu près le prix d'un routeur neuf, j'avais 5 ports gigabits, le support vlan, qos, traffic shaping, et tout ce qui me tentais, en plus d'un CPU à 680Mhz pour piloter le tout (utilisé à 1%, j'en conviens).

Lorsque j'ai cherché, le matériel récent compatible se faisait rare, alors que le vieux matériel auquel j'avais accès avait des performances limitées. J'ai un routeur ici qui est flashable, donné par un beau frère. Je voulais tenter l'expérience avec celui-ci, mais finalement il aura une meilleure utilité chez un autre beau-frère qui partage sa connexion internet avec son iPad via son iMac.

Le projet est intéressant.. donnes-nous en des nouvelles!

Commentaire par Alexandre  Score: 2
Écrit le: 26/08/2013@11:18

J'ai installé OpenWRT sur un D-Link DIR-615. Il faut utiliser la version 12.9 bêta pour avoir l'ensemble des fonctionnalités. J'en suis là, je n'ai pas joué avec la configuration encore. En bref, si j'ai bien compris, Tomato et DD-WRT offrent des solutions en un bloc : tu télécharges et tu installes, c'est fini, tu joues avec ce qu'il y a là. Il reste à voir avec lequel l'appareil est le mieux supporté et avec lequel l'utilisateur se sent le mieux. Dans le cas d'OpenWRT, tu installes une base sur laquelle tu peux ensuite ajouter des modules qui offrent des fonctionnalités supplémentaires.

P.S.: je vais ajouter un port USB à ce DIR-615. Le connecteur n'est pas installé, mais tout est présent pour le recevoir et avec DD-WRT ou OpenWRT, on peut alors l'exploiter.

Commentaire par Alexandre  Score: 2
Écrit le: 01/09/2013@19:43

Après avoir joué un peu avec OpenWrt, je viens de me tourner vers DD-Wrt. Ce dernier a l'avantage d'être un peu plus simple à configurer, sans pour autant offrir la flexibilité de d'OpenWrt sur les différents modules (services). Nonobstant ce fait, DD-Wrt a un grand avantage pour ce que je souhaite faire à la maison, soit d'avoir un routeur au salon et un second au sous-sol tout en créant un WLAN en toute simplicité. Celui du sous-sol est branché à Internet (et mon ordi y est connecté), alors que celui du salon servira à la Wii (wifi) ainsi qu'au lecteur Blu ray (câble). L'ensemble formera un LAN, mais sans connexion filaire entre les deux routeurs.

En effet, DD-Wrt offre un mode "Repeater bridge" qui joue exactement ce rôle. Pour connaître les différents modes de configuration, vous pouvez consulter la table de comparaison. Un peu comme le mode WDS, cette configuration permet de créer un LAN sans fil. Cependant, WDS n'étant pas standardisé, les implémentations sont généralement incompatibles d'un manufacturier à un autre et parfois même entre différents modèles d'un même manufacturier. Le "Repeater bridge" est en quelque sorte un WDS tout en permettant à n'importe quel routeur de communiquer avec un autre.

Commentaire par Alexandre  Score: 2
Écrit le: 05/09/2013@22:16

Dernier commentaire sur le sujet : les deux routeurs fonctionnent #1. En plus, Le TP-Link TL W841ND a tous ses voyants lumineux fonctionnels. En ce qui concerne le D-Link DIR-615, en utilisant la dernière version de développement, il ne manque que le voyant lumineux du Wifi qui ne fonctionne pas, même si toutes les fonctions Wifi, elles, fonctionnent.

La configuration "Repeater bridge" n'a pas été trop compliqué à réaliser, DD-WRT offrant un beau wiki à ce sujet. J'ai testé et ça fait exactement ce que je voulais. Le seul hic : la bande passante est divisée en deux, chaque routeur s'appropriant une part du spectre pour communiquer avec les appareils qui s'y connectent. L'utilisation d'un routeur N600 ou supérieur aurait donc un avantage (à condition d'avoir des appareils capables d'utiliser le double bandes).

Commentaire par Alexandre  Score: 2
Écrit le: 22/12/2013@14:43

Je roule maintenant depuis plusieurs mois avec DD-WRT sur les deux routeurs. La stabilité des connexions n'a jamais été aussi bonne. Avant, dans les deux cas, j'avais à redémarrer à l'occasion les routeurs pour ramener le WIFI.

Question flexibilité, j'ai même installé DD-WRT sur un routeur que j'avais récupéré au bureau (DIR-601). Il ne me reste plus qu'à le réinstaller, mais ça me permet d'avoir des VLAN pour le WIFI : on pourra ainsi offrir le WIFI à nos membres pour accéder à internet sans qu'ils ne puissent se connecter au LAN du bureau. Le firmware de base du DIR-601 est très de base : c'est l'entrée de gamme de D-Link.


Tous les blogs
<< Steam change vraiment la donne | Retour aux blogs | Coupure demain après-midi >>
Blogs de la même catégorie
<< Bandwith vs latency et les IOPS | Survol technologique du M1 : le x86 confronté à sa fin? >>